Plus de dix ans après sa tentative de suicide qui l’avait défiguré, Andy Sandness a pu retrouver un nouveau visage loin des prothèses qu’il portait. Une prouesse médicale réalisée par l’équipe de chirurgiens de la Mayo clinic de Rochester dans le Minnesota.

8 interventions de 56 heures

En 2016, ce jeune américain avait tenté de se suicider en se tirant une balle dans le menton. Sauvé par les médecins, Andy Sandness vivait toutefois sans nez, ni mâchoire et avec une vision perdue à l’œil gauche.

Âgé de 31 ans, il a reçu une impressionnante greffe du visage en juin 2016. Une opération lourde qui reste rarement tentée dans le monde quoique déjà réussie en France.

greffe visage

Soixante personnes ont été mobilisées durant huit interventions de 56 heures. La première journée a permis de prélever le visage du donneur (os, muscles, peau et nerfs) avant que ce dernier puisse être reconstitué sur le visage d’Andy Sandness.

«Une fois que vous avez perdu quelque chose que vous avez pourtant eu pour toujours, vous savez ce que c’est que de ne pas l’avoir … Et une fois que vous avez une deuxième chance de le récupérer, vous ne l’oubliez jamais», a-t-il confié sur un média américain. Désormais, Andy Sandness suit une thérapie de rééducation des muscles et il doit prendre à vie un traitement permettant d’éviter le rejet de sa greffe.

Plus de détails sur http://www.ladepeche.fr/article/2017/02/27/2525396-etats-unis-des-chirurgiens-reussissent-une-impressionnante-greffe-du-visage.html